Le jeûne intermittent

Lorsque je me suis intéressée au bien-être nutrition, la notion de jeûne est apparue plusieurs fois et sous plusieurs formes. Je vous parle aujourd’hui de mon expérience du jeûne intermittent, de son intérêt et aussi des quelques erreurs à ne pas commettre pour que ce dernier soit le plus efficace possible.

En ce qui me concerne, j’avais pour habitude de déjeuner le matin au réveil, de manger le midi, de faire un goûter vers 16h, éventuellement un apéro vers 18h et de dîner assez tard le soir surtout à cause de mon métier à l'opéra.

J’avais beau faire attention à ce que je mangeais, j’étais souvent très ballonnée et dérangée dans mon transit. Sans parler des coups de fatigue impromptus en pleine journée.

J’ai alors décidé de commencer à pratiquer le jeûne intermittent !

Le jeûne intermittent, c’est tout simplement donner du repos à son corps !
Pour le pratiquer, il suffit simplement d’alterner tous les jours une phase de jeûne de 16h avec une phase de prise de nourriture réduite à 8h. Par exemple, si votre dernier repas est à 20h, vous mangerez à partir de 12h le lendemain.


Voici quelques-unes des erreurs à éviter pour pratiquer un bon jeûne.

On ne maigri pas en mangeant moins, mais en mangeant mieux.

  1. Un jeûne est une solution saine pour mettre son corps au repos et pour renforcer son immunité. On ne maigri pas en mangeant moins, mais en mangeant mieux et s'affamer ne sert à rien.
  2. Ne pas confondre diminution de la fenêtre de prise alimentaire avec diminution des calories. Vous devez reporter toutes vos calories de la journée dans vos 8 heures.
  3. Évitez les boissons sucrés pendant le jeûne. Vous devez absorber seulement de l’eau ou du thé ou du café non sucré car cela n’implique pas le système de digestion. Exit donc les soda, mais aussi le lait, les laits végétaux et les jus de fruits etc…
  4. Attention à ne pas trop compenser en thé et café pendant le jeûne. Les effets de caféine peuvent être nocif si on exagère.
  5. Il est important d’aborder une alimentation saine même si on saute un repas. Manger 2 repas seulement mais de mauvaise qualité ne vous aidera pas à aller mieux.
  6. Pour pouvoir tenir 16h sans manger, il est important que le dernier repas soit rassasiant. Ne le sous-estimez pas ! Il faut qu’il ait assez de calories et qu’il soit sain le plus possible.


Voici maintenant quelques bienfaits du jeûne intermittent que j’ai pu constater.

  1. Réduction de la fatigue (car le corps passe moins de temps à digérer)
  2. Régulation de la satiété.
  3. Meilleur transit
  4. Gain d’énergie !!!! (Je pratique mon sport tous les matins à jeun maintenant et je suis de plus en plus performante, mais aussi plus concentrée et plus efficace)
  5. Un ventre plus plat (car j’ai considérablement moins de ballonnement)

On ne jeûne pas pour maigrir mais pour se faire du bien !

Le jeûne intermittent peut prendre plusieurs forme et c’est à vous de trouver la méthode qui vous conviendra le mieux, avec une seule règle d’or : on ne jeûne pas pour maigrir mais pour se faire du bien !

Mademoiselle O