Réduire sa consommation de viande : Pourquoi et comment ?

Environ 35 % des français se disent " fléxitariens " . Cela signifie que 1 français sur 3 souhaite réduire sa consommation de viande au quotidien. Mais changer ses habitudes n'est pas toujours facile. Je vous explique ici comment y aller en douceur et surtout quels sont les véritables enjeux d'un tel changement.

Le nombre de fléxitariens, végétariens et végétaliens est en constante augmentation.
Si l'on pensait au début qu'il s'agissait d'un simple effet de mode, nous pouvons aujourd'hui voir concrètement les bienfaits d'une alimentation végétale.

Voici pourquoi diminuer sa consommation de viande est important.

La santé

Selon une étude publiée en 2015 par l’OMS, la viande rouge a été classée comme cancérigène probable et la viande transformée comme la charcuterie par exemple a elle été classée comme cancérigène. Vous trouverez le lien en cliquant ici.

Les experts ont conclu que chaque portion de 50 grammes de viande transformée consommée quotidiennement accroît le risque de cancer colorectal de 18%. Source OMS

De plus, la majorité des viandes que l'on trouve dans les hyper-marché sont issues d'une agriculture où des centaines de bêtes sont entassées les unes sur les autres favorisant ainsi la diffusion de virus et autres maladies qui peuvent se transmettre à l'homme.

L'écologie

Selon un article de Greenpeace que vous trouverez en cliquant ici on peut affirmer que l’élevage bovin est responsable à 63 % de la déforestation de l’Amazonie.
Selon l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO)14,5 % des gaz à effet de serre émis par l’Homme proviennent de l'élevage.

Notons aussi que passer à un régime végétarien représente 40 % de la baisse maximale de CO2 qu’il est possible d’atteindre uniquement via les changements de comportements individuels.

Pour produire 1 kg de viande de boeuf, il faut 15 000 l d'eau et 12 kg de céréales.

La souffrance animale

Vous avez sûrement vu circuler ces dernières années des vidéos d’associations comme L214. On peut y voir des conditions d'élevage et d’abattage d’animaux déplorables. Cette réalité est aujourd'hui la norme dans les exploitations intensives.
Aujourd'hui grâce à la diffusion de ces images sur internet, nous ne pouvons plus faire semblant de ne pas connaitre cette exploitation : dangereuse et intolérable.


80 % des poulets aujourd'hui en vente n'ont jamais eu accès à l'extérieur.
Ce nombre passe à 95 % pour les porcs et à 99% pour les lapins.

Sans passer à une alimentation qui soit 100% végétale, il est possible de simplement diminuer son apport quotidien de viande grâce à quelques techniques assez simple .

Manger moins de viande mais, de meilleure qualité

Si vous mangez de la viande quotidiennement, essayez de voir cette consommation comme un plaisir que vous vous offrez. Tentez de trouver un bon boucher qui sait d'où vient sa viande afin de vous garantir une meilleure qualité.

La qualité a un prix : c'est vrai mais, si vous ne mangez plus quotidiennement de la viande de supermarché, vous compenserez facilement les dépenses.

En plus de soutenir l’économie locale, une consommation en circuit court permet lui aussi de réduire votre impact sur le réchauffement climatique.

Remplacer la viande par des alternatives végétales

Elles sont de plus en plus nombreuses et contrairement aux idées reçues : elles sont délicieuses !

Certains produits achetés directement en magasin sont toutefois très transformés. On évitera donc de trop en consommer et nous favoriserons toujours le produit brut.

Aujourd’hui il est tout à fait possible de faire chez soi son propre steak végétal grâce à des légumineuses bio, des betteraves, etc.

Manger végétarien ne consiste pas à dire : je retire la viande de mon plat principal. Ça serait d’une grande tristesse si c’était le cas !

Le but du jeu sera de jouer avec vos légumes, dans vos légumineuses, le tofu, le seitan et réapprendre à cuisiner. Découvrir les épices, les sauces, les légumes oubliés, les légumineuses, les différentes cuissons et textures… autant de nouvelles possibilités et de nouvelles recettes à découvrir !

Trouver de nouvelles sources de protéines

Savez-vous pourquoi l’animal contient des protéines ? Car il mange de l’herbe !

En mangeant végétal, vous obtenez directement votre protéine sans passer par un tiers !

Si vous avez peur de souffrir de carences en protéines, ne vous inquiétez pas, car il y en a un peu partout ! Il y a bien sûr les classiques comme le tofu ou les œufs, mais vous pouvez aussi essayer le seitan, qui est très riche en protéines ou le tempeh.

Les légumineuses comme les pois chiches ou les lentilles sont aussi très riches en protéines. On pourra également avoir recours aux oléagineux comme les noix, les noisettes ou les amandes. Les graines de chia, elles, permettent une meilleure absorption des protéines.

La seule carence possible dans un régime végétal pure serait la vitamine B12 : mais dans un régime végétarien qui comporte du fromage ou des œufs : aucun problème ! Le fromage contient plus de B12 que le bœuf par exemple.
De plus, cette vitamine existe aujourd'hui sous forme de compléments alimentaires vegan

Tester les restaurants végétariens

Quand on va au restaurant et qu’on demande une assiette végétarienne, on se retrouve très vite avec une pauvre salade qui fait pitié ou des gnocchis aux fromages… Heureusement, des chefs ont développé l’art du végétal et proposent des assiettes délicieusement originales.

Aller dans un restaurant qui SAIT cuisiner végétarien va vous surprendre et vous donner le goût de la curiosité. Les textures, les épices, les mélanges, les goûts, les couleurs vous inspireront pour vous donner aussi envie de faire pareil à la maison !

Comme je l'écris souvent ici, l'important ce n'est pas d'être rigide mais bien d'être dans une alimentation raisonnée . Mangez de la viande si vous en avez envie : mais cherchez la qualité et le respect du produit. Pour votre santé avant tout mais aussi pour l'environnement et pourquoi pas, pour le bien-être animal.
Nous sommes cette génération qui ne peut plus faire semblant de ne pas savoir.
Nous savons, et nous avons une responsabilité quant à notre avenir.

Sortez des super-marchés qui vous empoisonnent, prenez votre santé en main, résistez et émancipez-vous : cuisinez !

Mademoiselle O