Bougie fait maison

Phil, je ne le connais pas vraiment, mais c'est quelqu'un, pour au moins 162 raisons, que j'aime beaucoup. Quand il a posté sa bougie maison j'ai tout suite pensé à vous ! Il a accepté de partager sa recette que je me réjouis d'essayer. En attendant, je vous la partage ici. Ca sent tellement bon et ça peut être tellement jolie, une bougie : et selon lui c'est assez simple à faire : alors à vos mèches !

  • pour 1 verre : 300 g de pure cire d'abeille
  • mèches
  • huiles essentielles de votre choix
  • un verre
  • un thermomètre
  • une balance
  • une casserole ou un réchaud à cire
  • un support de centrage pour la mèche
  1. Mettez la cire à fondre à 75° C. Pas plus de 80° C, vous la gâteriez.
  2. Pendant ce temps là, entortillez bien serrées 3 de ces petites mèches standards pratiques (à droite de la photo. Le support en alu à leur base évite pas mal de galères lors du centrage. Pour un verre à whisky, l'idéal est une mèche de 3 mm d'épaisseur.
  3. Une fois la cire fondue, plongez la mèche dedans en la tenant par sa basse en alu, et attendez qu'elle soit toute ramollie par la chaleur pour qu'elle s'imprègne bien (elle est pré enduite de paraffine, mais la combustion est meilleure avec cette méthode).
  4. Retirez la mèche de la cire, et redressez-la rapidement en l'étirant entre vos doigts.
  5. Une fois la mèche bien droite, et refroidie, installez-la bien au centre du verre. Le centrage est super important pour la régularité de la combustion.
  6. Juste avant de couler (sinon ça s'évapore dans le réchaud, c'est du gâchis), versez environ 10ml d'huiles essentielles dans la cire chaude.

    La cire d'abeille seule a une légère odeur de miel à la combustion. Choisissez bien vos huiles parfumées avec ça en tête (le hit de la semaine chez moi : santal + myrrhe + ambre gris, délicieux !).

  7. Touillez rapidement, et versez la cire fondue doucement dans le verre. Soyez attentifs aux poches d'air qui se forment parfois le long de la mèche et des parois ou au fond.

    Mon truc maison : je trifouille avec un pic à bulots pour les évacuer, et rectifier la verticalité de la mèche, qui au coulage se courbe parfois. La cire chaude étant transparente, c'est facile de vérifier qu'il n'y a plus d'air dans la bougie et que la mèche est bien centrée et droite.

  8. Laissez refroidir une heure, et avec le pic à bulots, vérifiez le long de la mèche que des poches d'air ne se soient pas formées sous la surface (la cire se rétracte en refroidissant).
  9. Trifouillez, modelez la cire délicatement afin d 'ouvrir ces poches vers la surface (vous devriez obtenir comme un petit cratère plus ou moins profond autour de la mèche). Versez à nouveau un peu de cire chaude sur la surface pour l'égaliser

Laissez refroidir complètement (des heures !), coupez la mèche à 5/7mm de la surface, et yalla !

Faites attention : au delà de 20 ml d'huiles essentielles pour un verre, des problèmes de combustion peuvent se poser.

Petit truc pour nettoyer les verres impeccablement des résidus de cire une fois la bougie entièrement consumée : remplissez le verre d'essence de térébenthine (essence de pin), couvrez-le, attendez une nuit (en le mettant dehors : la térébenthine et ses vapeurs sentent très fort et sont très inflammables !) que la cire soit dissoute, et finissez le nettoyage comme un verre normal.

Cette bougie, précisément, a déjà tenu plus de 30 heures telle que vous la voyez là !

Peut être une image de intérieur

Mademoiselle O